Dons planifiés

Cette forme de soutien financier est encore bien méconnue du grand public pourtant plusieurs avantages financiers et fiscaux y sont reliés. 

Une façon active d’aider l’Association sans toutefois changer votre niveau de vie actuel!

  1. Don de produits d’assurance-vie
  2. Don de rentes ou de régimes enregistré d’épargne-retraite
  3. Don par legs testamentaires

Voir les autres façons de donner

1. Don de produit d’assurance-vie

Vous pouvez souscrire un contrat d’assurance-vie et le céder à un organisme de bienfaisance accrédité en le nommant bénéficiaire. Vous recevrez alors près de la moitié de la prime payée annuellement à titre de remboursement d’impôt. Cette façon de faire ne touche aucunement le patrimoine (bien de famille) déjà acquis que vous souhaitez léguer à vos proches.

Par ailleurs, il est possible de céder un contrat d’assurance-vie déjà existant. Dans ce cas, vous auriez droit à une déduction fiscale pour chaque prime payée à compter du moment où le don est effectué ou pour la valeur de rachat.

Enfin il est également possible de demeurer propriétaire d’un contrat en nommant l’organisme de bienfaisance accrédité comme bénéficiaire à votre décès. Bien que cette approche ne permette pas d’obtenir une déduction fiscale pour chaque prime payée, elle donne droit à un reçu de charité dont la limite se situe à 100% du revenu net de l’année en cours ou de l’année précédant le décès du donateur. Ceci aura pour efffet de réduire l’impôt à payer par la succession. 

2. Don de rentes ou de régimes enregistré d’épargne-retraite

Il est possible de nommer, comme bénéficiaire, un organisme de bienfaisance accrédité de votre choix. Lors du décès, les déductions fiscales engendrées par ce don annuleront en grande partie les impôts que la succession doit payer.

3. Don par legs testamentaires

Lors de l’écriture d’un testament, il est possible de nommer un organisme comme bénéficiaire. L’avantage principal de cette forme de don est qu’il ne change en rien votre niveau de vie et vous permet de participer activement à l’amélioration des ressources pour les personnes aphasiques du grand Montréal.

Il existe deux catégories: 

  • Le legs subsidiaire s’applique lorsque les héritiers nommés dans votre testament ne vous survivent pas. Ainsi, l’ensemble de votre patrimoine (biens de famille) sera légué à l’organisme de bienfaisance accrédité de votre choix.

  • Par ailleurs, le legs résiduel est la partie restante d’un legs lorsque tout legs spécifique et toutes les dépenses liées à la succession, comme les dettes, les impôts, etc., ont été acquittés.

Pour plus d’informations sur les dons planifiés visitez le site « Un héritage à partager »