Activités (hors groupes) pour les proches aidant.es

Suivi en dyade avec une orthophoniste

Ce suivi offert par une orthophoniste consiste à former une personne ayant de l’aphasie et son proche aidant à utiliser des stratégies de communication lors de conversations. Le nombre de séances, leur fréquence et l’endroit où elles ont lieux sont adaptés à chaque dyade. Les séances ont généralement lieu à domicile, mais peuvent aussi être offertes à distance (par visioconférence) ou dans les locaux de l’AQPA.

hors-groupe-proches_1897911703

Elles sont d’une durée habituelle de 60 à 90 minutes, jusqu’à un maximum approximatif de 12 séances. Ce suivi peut améliorer la compréhension de ce qu’est l’aphasie et la qualité de la communication au sein de la dyade. Les suivis en dyade peuvent aussi contribuer à améliorer la participation sociale des personnes ayant de l’aphasie, à créer des moments de communication et à soutenir émotivement les familles.

Les personnes aphasiques inscrites au programme sont jumelées à un bénévole, avec qui une rencontre est organisée chaque semaine, à domicile ou en virtuel. Ces visites sont l’occasion pour nos membres d’effectuer diverses activités : projets d’écriture personnelle, apprentissage ou consolidation des bases en informatique, apprentissage de la langue française…

Ces visites d’amitié permettent ainsi de favoriser l’intégration des personnes aphasiques à travers des activités pratiques et des interactions sociales régulières.

Soutien individuel d’une personne proche aidante avec une intervenante psychosociale

L’intervenante psychosociale rencontre la personne proche aidante à une fréquence qui varie en fonction des besoins. Les rencontres peuvent avoir lieu par téléphone, par visioconférence, dans les locaux de l’AQPA ou à domicile. Ce suivi peut consister à offrir de l’écoute active et du soutien aux personnes proches aidantes ainsi qu’à les mettre en lien avec différentes ressources communautaires ou du réseau de la santé. L’intervenante psychosociale peut également accompagner la personne proche aidante dans certaines démarches administratives.

Ce suivi peut permettre aux personnes proches aidantes d’enrichir leur réseau de soutien, de développer de nouvelles compétences comme aidants et de renforcer leurs habiletés et leur sentiment de compétence à faire face aux défis vécus.